Peut-on prévenir la faillite des entreprises à partir de leur exposition à la vente à découvert?

Le Short Selling -vente à découvert-, est une opération qui consiste à la vente d’un actif qu’on ne détient pas mais qu’on s’engage à livrer en cas de présentation d’un acheteur. C’est donc une mise sur la baisse de la valeur de cet actif. Si c’est une action, ça devient une mise sur la dépréciation de la valeur de l’entreprise, voire même sa faillite.

La pratique de la vente à découvert consiste à louer l’actif, le vendre cher et puis le racheter à prix plus bas pour le retourner à son détenteur original. On observe ainsi un certain gap de temps où la position reste ouverte entre vente et achat pour générer des profits. Ainsi en comparant le nombre de ventes à découvert sur position ouverte sur total des actions disponibles sur le marché, on peut en conclure un ratio nommé short interest qui exprime le pourcentage de personnes qui croient en la chute de la valeur.

En pleine crise économique de 2020, l’AMF a décidé de bannir la vente à découvert dans le but de protéger les intérêts des entreprises en diminuant leur exposition à la pression vendeuse.

En 1968, le professeur Edward Altman a publié un papier dans lequel il expliquait un ratio basé sur les données financières des entreprises, capable de générer une estimation de la probabilité de faillite des sociétés concernées. Nommé Z-score d’Altman, il est encore répandu de nos jours et constitue un bon point de départ pour la recherche d’entreprises en état fragile voire critique.

En Intégrant le short interest dans le modèle d’Altman, résultant en un Z-score ajusté, on pourra jauger l’effet de la vente à découvert sur la probabilité de faillite des entreprises. Ainsi, le but de cette étude est de peser le poids de l’exposition au short selling en comparant les résultats des prédictions du Z-score ajusté au modèle original afin d’essayer d’améliorer le modèle d’Altman pour ainsi permettre aux analystes d’améliorer leur travail. Si le modèle est amélioré à un assez bon seuil de confiance, cela nous permettra d’une manière générale de conclure que la vente à découvert est un facteur plus qu’important dans la route vers la faillite d’une entreprise.

Un article de Finetudes

Cliquez ici pour lire l’article en entier

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The KP Company

© 2020 Learn To Trade. Tous droits réservés