Comment la norme IFRS 16 peut changer la stratégie des entreprises ?

L’objectif de cette étude n’est pas de présenter en détail les mécanismes de la norme IFRS 16 mais bien de comprendre l’apport stratégique que les normes comptables peuvent représenter pour les entreprises. Pour cela, l’étude se sert de la norme IFRS 16 comme base en présentant tout d’abord un aperçu synthétique de celle-ci puis comment elle est appliquée et enfin quels sont les enjeux stratégiques qui en découlent. 

 

La norme IFRS 16 est liée à la comptabilisation des locations dans les états financiers de l’entreprise. Elle répond à un besoin de rendre comparable les entreprises locataires et les entreprises propriétaires. Plus concrètement, elle permet au bilan : la comptabilisation des locations simples de l’entreprise au même titre que des locations-financement et au compte de résultat : la ventilation des charges de locations entre les dotations aux amortissements et les charges d’intérêts.

 

Cette norme bouleverse les pratiques d’analyse financière, en effet de nombreux indicateurs sont impactés par la norme. Prenons l’exemple de l’entreprise Saint Gobain, après l’application de la norme aux calculs liés à celle-ci, l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) a augmenté de 78 millions d’euros et le résultat opérationnel de 85 millions d’euros. Suite à cette impact positif le cours de l’action Saint Gobain a progressé de 2%. Un exemple clair du poids et de l’importance qu’une « simple » norme peut avoir pour une entreprise. Ajouté à cela, la norme IFRS 16 implique une hausse des ratios d’endettement, les entreprises devront s’appuyer sur leur communication financière afin de permettre aux experts de comprendre ces changements. Ainsi, on peut constater qu’au delà de l’aspect comptable, c’est l’ingénierie financière qui se trouve au cœur de cette dynamique. 

 

Suite à ces changements, la politique d’investissement tout comme la stratégie de l’entreprise peuvent être modifiées. Est-il plus intéressant pour l’entreprise d’abandonner la location ou de la garder ? La décision sera prise selon des enjeux à la fois opérationnels, financiers mais également organisationnels. En raison de ses conséquences sur les ratios et indicateurs financiers, la norme étudiée affecte également la politique de rémunération salariale par le biais de l’intéressement aux résultats. L’influence de la norme IFRS 16 est telle qu’elle peut affecter l’ensemble des facteurs de production.

 

En conclusion, la norme IFRS 16 ne se limite pas à son apport normatif. En effet, elle touche aussi bien le facteur capital, que le facteur travail, elle influence le noyau de l’activité. Une observation plus large de cette norme notamment sur l’aspect fiscal ou encore sur la rémunération des actionnaires, permettrait d’avoir une vision plus globale de l’influence exercée par celle-ci, afin de mettre en place une stratégie. Les métiers de l’ingénierie financière seront au cœur de ce changement en assimilant les enjeux de cette norme et en exploitant son potentiel afin d’en faire bénéficier l’entreprise.  

un article de Finetudes
Pour lire l’article dans son ensemble, cliquer ici
 
 

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The KP Company

© 2020 Learn To Trade. Tous droits réservés