Les LBO en France :pourquoi certains échouent

Hugo DAUGERON-MIJOIN, analyste chez notre partenaire Finétudes, nous explique pourquoi :

Le Leveraged BuyOut (LBO) est une opération qui consiste en l’acquisition des titres d’une société cible par une structure ad hoc, (créée spécifiquement pour l’opération donc sans activité propre) et qui souscrit une dette pour financer cette acquisition. Pour mieux comprendre le mécanisme d’un LBO vous pouvez cliquer ici ou bien .

En 2018, il y a eu 384 opérations de LBO en France. Ceci représente seulement 17,31% d’entreprises soutenues dans le Private Equity (PE) français mais 65% en valeur, soit plus de 9,5 milliards d’euros investis.

Le capital-transmission avec effet levier est un secteur très hétérogène, où chaque opération est unique en raison de son secteur, de son actionnariat, de son business model ou des facteurs propres à l’entreprise. Il est alors très difficile de vouloir dégager une tendance pour comprendre ce qui fait qu’un LBO va fonctionner ou va échouer.

Nous appellerons « échec d’un LBO » selon la définition qui suit : l’échec d’un LBO est caractérisé par au moins un des facteurs dont i) la défaillance financière de l’entreprise ii) l’obligation de refinancer ses dettes financières pour ne pas être en défaillance financière iii) la rupture d’un covenant iv) la moins-value pour un Sponsor Financier sur son investissement initial v) le départ du top management prématurément. Cette définition de « l’échec » est clef : réaliser un LBO est une opération complexe pour tous les acteurs. Il faut par conséquent être précis et tous les points évoqués précédemment sont synonymes de non-respect des informations qui avaient permis initialement de réaliser cette opération. L’échec n’est pas seulement la défaillance de l’entreprise qui certes, va être un échec d’un LBO pour tous les acteurs, mais tous les points cités peuvent eux aussi affecter au moins un des acteurs et le mettre en situation d’échec.

En partant d’un constat actuel sur les LBO et de l’évolution de la structuration financière de ces derniers, nous étudierons la gouvernance de l’entreprise avec les Sponsors Financiers au capital afin de voir s’ils ont un impact négatif. Par la suite, nous verrons en quoi la taille de l’entreprise peut être un facteur déterminant sur la réussite du LBO.

Retrouvez l’intégralité de l’étude sur : https://www.finetudes.com/les-lbo-en-france-pourquoi-certains

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The KP Company

© 2020 Learn To Trade. Tous droits réservés